Evelyne CHAUMAT - Généalogie & Patrimoine

Carrières militaires

Compagnons pendant la grande guerre
 

Joseph GROS nous a laissé ses carnets de guerre 14-18. Fait prisonnier, il a travaillé en commando de travail dans les mines et carrières en Allemagne. Il nous a transmis des informations précieuses sur ses camarades et les conditions de vie en détention. Nous avons consulté les archives françaises et allemandes. et avons pu ainsi reconstituer le parcours de neuf soldats français qui ont fait partie de ce commando et découvert leurs conditions de vie.

Un membre de votre famille a été soldat pendant la grande guerre ? Nous vous proposons de suivre ses traces et de découvrir son parcours en exploitant les nombreux documents d'archives à notre disposition y compris en Allemagne et en Suisse.
Carnet de guerre
Carnet de guerre
Liste de prisonniers détenus au camp de Friedrichsfeld
Liste de prisonniers détenus au camp de Friedrichsfeld
Avis de décès le 20/12/1918 du Caporal Joseph MAILLET
Avis de décès le 20/12/1918 du Caporal Joseph MAILLET

Biographie

La vie et le parcours de nos ancêtres est passionnante. Ils ont laissé de nombreuses indications quelque soit leur situation sociale. Vous êtes intéressé ? Nous travaillons pour vous afin de reconstituer le parcours de vie de vos ancêtres.

Ainsi la lecture du traité intitulé "PRESERVATIFS CONTRE LA PESTE" écrit en 1721 par Jacques Donys, doyen de la faculté de médecin de Grenoble est riche d'enseignements. A cette époque, la maladie tuait beaucoup de gens, l'épidémie était dévastatrice. Le titre peut surprendre : Le mot "Préservatif" est utilisé dans le sens de "Moyens pour se préserver de la maladie, pour rester en bonne santé". Non la peste n'est pas une MST et les préservatifs en latex n'existaient pas. Il recommandait 18 mesures d'hygiène et de santé qui, pour certaines, sont encore d'actualités. Voici donc le breuvage qu'il a formulé pour lutter contre la peste. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les apothicaires se réjouissaient. Bonne dégustation!
16- Préservatif contre la Peste
Prenez deux pots eau-de-vie rafinée, deux livres sucre pilé, trois onces de canelle pilée, vingt grains camphre, trois onces bol d’arménie véritable, réputé antidotte par tous les Anciens & Modernes ; infusez le tout à froid, à boire une cuiellérée troublée le matin à jeun, une autre en se couchant. Quand on craint actuellement d’en être atteint, il faut jetter dans cette infusion deux noix muscades concassées, demi once saffran fin, trois onces racines d’Angélique, autrement dite racine du Saint Esprit par son excellence, les concasser & hacher, deux poignées de feüilles de scordium, avec deux douzaines des graines de genièvre & autant de graines de kerme autrement écarlatte concassées, leur faire sentir le feu sur les cendres chaudes pendant une heure, en boire une bonne cueillerée lorsque la digestion se fait, laissant le tout ensemble dans le même vaisseau de verre jusques à la fin de la liqueur.
Parmi les personnes moins illustre, c'est le cas des filles-mères et des naissances illégitimes hors mariage. En Dauphiné, pour ne pas aller en prison, les jeunes femmes devaient alors faire une déclaration de grossesse devant un juge. Les textes ressurgis de l'oubli sont les témoins truculents de la vie et des moeurs de la fin du 18ème siècle.
 
 
Déclaration de Grossesse en 1715
Déclaration de Grossesse en 1715
Estant allé après-midy chez elle la trouva seule dans sa chambre et layant jette sur son lit Eüt sa connaissance charnelle une fois pour lors et depuis a continué plusieurs fois toujours sous promesse qu'il faisoit à l'exposante de l'épouser, en sorte qu'elle se trouve encore enceinte du fait du dit Antoine
Les métiers (en particulier ceux de l'artisanat) s'apprenaient auprès d'un maître d'apprentissage qui percevait des dédommagements pour le logement et la nourriture du jeune apprenti. Il en était ainsi, par exemple, pour devenir peigneur de chanvre. 
Quittance Contrat d'apprentissage 1786
Quittance Contrat d'apprentissage 1786
Par devant le notaire royal à Goncelin soussigné en présence des témoins bas nommés, ce vingt six mars mil sept cent quatre vingt sept (27/03/1787) après midi a été présent Sieur Jacques Payerne marchand peigneur de chanvre à Goncelin lequel de gré reconnaît et confesse avoir reçu présentement et en espèces de cours au vu de moi notaire et témoins de Sébastien Cohard fils à Sébastien vigneron habitant au même lieu le dit ici présent la somme de vingt quatre livres (24) à laquelle le dit Sieur Payerne a volontairement réglé réduire et modéré la nourriture et le logement qu’il a fourni pendant trois mois à Pierre Cohard frère au dit Sébastien en exécution du brevet d’apprentissage du neuf juin mil sept cent quatre vingt six (09/06/1786) en mes minutes lequel  en son entière exécution attendu que le dit Pierre Cohard se retirera volontairement de la fabrique du dit Sieur Payerne après y avoir travailler trois mois depuis le jour du dit acte, de laquelle somme le dit Sieur Payerne quitte le dit Cohard en meilleure forme du droit et lui fait cession droits jusque et à concurrence de la dite somme sans garantie. Ainsi convenu et accepté formes obligations et soumission de droit. Fait et publié à Goncelin dans mon étude en présence de François Ginet fils à Michel et de Joseph Dutrait tous deux ouvriers peigneurs de Sieur Jean Baptiste Sorrel marchand de ce lieu. Témoins requis signés avec le Sieur Payerne non le dit Sieur Cohard pour ne savoir écrire à ce enquis et requis.
Copyright (C) Evelyne CHAUMAT - 2018-                                                                                                                             Genealogie           Auvergne Maison Construction  

Responsable de la publication : Evelyne CHAUMAT    cepage [at] sfr.fr                                                                                                                                                                                                                                         
SCOP-SAS Appuy Créateurs - 1 Avenue des Cottages - 63000 Clermont-Ferrand - FRANCE  - RCS Clermont-Ferrand 480 038 546  -TVA intracommunautaire : FR 09480038546                                                               
Site hébergé par Wifeo Bourdet SARL - Versailles